Le concours Eurovision 2021 se déroulera « quoi qu’il arrive » mais ..

Le concours Eurovision 2021 se déroulera « quoi qu’il arrive » mais ..

La nouvelle saison du concours Eurovision 2021 a bien débuté et l’UER a annoncé aujourd’hui que tous les participants pourront performer quelle que soit la situation sanitaire. Ils pourront opter pour des performances « live » enregistrées de leur chanson au cas où ils ne seraient pas en mesure de voyager à Rotterdam ou dans le cas exceptionnel de mise en quarantaine.

Les 41 diffuseurs participants seront invités à enregistrer dans un studio (comme dans les conditions du direct) sans apporter de modification sur les voix ou toute autre partie de la performance après l’enregistrement.

Plus tôt cette année, il a été annoncé que le concours Eurovision de la chanson 2021 se déroulerait « quoi qu’il arrive » selon 4 scénarios envisagés.

Des contraintes techniques pour chaque enregistrement

Il n’y aura pas de public présent lors des performances enregistrées dans les conditions du direct. L’enregistrement devra être unique et surtout ne pas être publié avant le début du concours en mai. Les délégations sont autorisées à utiliser des possibilités et dimensions techniques similaires qui seraient disponibles à Rotterdam et peuvent opter pour une réduction de la configuration de la production. Les enregistrements ne devront contenir aucune réalité virtuelle, superpositions, confettis, envoi de drones, eau, utilisation de fonds de studio verts.

Un certain nombre d’autres mesures ont été convenues pour garantir une équité entre les diffuseurs participants :

  • Avant l’enregistrement, chaque diffuseur participant rencontrera un coordinateur des diffuseurs hôtes (AVROTROS, NPO et NOS) et devra soumettre un calendrier des séances d’enregistrements, l’installation du studio et un plan des caméras.
  • Le chef de délégation devra être sur place pendant la séance d’enregistrement de 60 minutes comprenant trois prises autorisées au maximum puis, seul ou avec un mandataire, faire un choix définitif sur la séquence d’enregistrement retenue.
  • Une connexion en direct sera mise en place pendant l’enregistrement pour permettre au superviseur exécutif de l’Eurovision, au représentant d’un observateur votant indépendant (E&Y) et au diffuseur hôte d’observer la séance d’enregistrement, et de fournir, si besoin, une assistance et un soutien, et surtout assurer l’intégrité du concours.
  • Aucune performance d’une finale d’une sélection nationale ne pourra être soumise, en revanche, chaque pays pourra enregistrer une nouvelle performance depuis le même cadre. Les enregistrements devront être livrés à l’UER d’ici la fin du mois de mars 2021.

Avec toutes ses annonces, les scénarios C et D pourraient être privilégiés. Espérons que la plupart des artistes pourront se rendre à Rotterdam en mai prochain, l’enregistrement dans les conditions du direct garantira que leur performance sera vue par des millions de téléspectateurs quoi qu’il arrive.

Après l’annulation du concours 2020, cette édition 2021 se retrouve dans une situation inédite. Il faudra encore patienter avant toute décision définitive de la part de l’UER sur le scénario retenu.

Source : eurovision.tv
Crédits Photo : EBU / ANDRES PUTTING

Partager sur les réseaux sociaux
  • 9
    Partages
  • 9
    Partages

Vous avez raté ce contenu ?

S'inscire à notre newsletter pour ne rien rater des animations du site et des actus autour du concours Eurovision.
X